Mémé dans les orties d’Aurélie Valognes

Mémé dans les orties d’Aurélie Valognes nous livre une vision rafraîchissante de la vieillesse. Quand tout paraît éteint, routinier, sans surprise, il suffit d’une ou deux rencontres pour réenchanter le quotidien même du plus grincheux des voisins.

Mémé dans les orties d’Aurélie Valognes

Une séance de dédicace organisée par mon magasin Cultura a suffi pour m’embarquer dans l’univers cocasse et tellement vrai d’Aurélie Valognes. Une jeune femme très The girl next door comme ses personnages a partagé un peu de son aventure littéraire à l’occasion de la sortie de « Au petit bonheur la chance ». Je vous en parle [ICI].

Je suis repartie avec Mémé et le petit dernier. Bien inspirée ma foi 🙂

Séance de dédicace par Aurélie Valognes

 

Mémé dans les orties ou le cercle vertueux de la bonne humeur

Dans Mémé, la bonne humeur & la joie de vivre prennent le dessus après une ambiance de départ un peu tristounette. L’auteure démontre qu’on a le choix de faire le vide dans sa vie et dans son entourage ou, au contraire, de la remplir de ce que l’on aime faire et de ceux qu’on aime tout court.

La vie de tous les jours est décrite avec une simplicité évidente. C’est la vie de nos aînés qu’elle dépeint avec sensibilité & indulgence.

On accompagne avec plaisir les personnages de Mémé dans les orties qui sentent bon le vécu. On se délecte des petites mesquineries de voisinage très réalistes. Et, sourire aux lèvres, on assiste aux bouleversements dans la vie de Ferdinand un peu chaotiques mais derrière lesquels se cache beaucoup de bonheur. 

Des personnages next door

Parce qu’il s’ennuie à mourir, Ferdinand (83 ans), grincheux professionnel, décide de mourir pour ne plus s’ennuyer. Las, il va devoir encore supporter sa solitude aigrie à terroriser son voisinage & à entraîner sa mauvaise humeur chronique à l’égard de sa concierge.

Une vie de résidence somme toute assez banale.

Sauf que l’arrivée de Juliette, une fillette précoce et maligne à l’étage du dessus puis de sa jolie grand-mère et la bienveillance de la voisine de pallier (92 ans) vont chambouler les habitudes du vieux monsieur. Au revoir tristesse ! Les péripéties sont guillerettes sauf celle concernant la chienne de Ferdinand, Daisy.

De péripétie en péripétie, le caractère du vieux bonhomme se transforme et devient plus solaire.

Ce qui m’a inspiré dans Mémé dans les orties d’Aurélie Valognes

Pour commencer, le titre de Mémé dans les orties inspiré d’une expression populaire fait sourire d’emblée. Je me demandais quelle histoire pouvait bien se cacher derrière ce titre.

En fait, il s’agit plutôt de Pépé qu’il ne faut pas pousser trop fort car il démarre au quart de tour.

Notez au passage qu’Aurélie Valognes donne à chacun de ses chapitres un titre tiré d’autres expressions populaires imagées. Comme par exemple :

On est pas sorti de l’auberge

Ne pas y aller avec le dos de la cuillère

Se mettre la rate au court-bouillon

Derrière le personnage de Ferdinand, je retrouve beaucoup de cette langueur nostalgique des personnes âgées qui se sentent hors jeu. Je rencontre les mêmes autour de moi, chez le coiffeur, au supermarché, chez le mèdecin. Elles supportent difficilement leur oisiveté, leurs difficultés physiques à se déplacer, à porter du poids, à rester longtemps debout. Essayer de changer une habitude dans leur mode de vie demande tact & diplomatie.Et encore quand on y arrive car tout était mieux avant…

Alors elles râlent pour oublier ce qu’elles faisaient avant, ce qu’elles n’ont pas pu faire & ce qu’elles ne feront plus. Elles ronchonnent en égrenant des souvenirs alors qu’elles débordent d’affection inexprimée …

La lecture de ce bouquin est rafraîchissante. Elle nous encourage à plus de patience & d’empathie à l’égard des plus âgés. Surtout, elle conforte mon idée que tant qu’il y a de la vie, il y a de … LA VIE.

Une lecture qui fait hocher la tête tellement l’histoire de la vie, de notre vie se reflète dans ce récit. A recommander … pour tous les âges 🙂

Là, je dois vous laisser car je file acheter les autres concentrés de feel good signés Aurélie Valognes  Minute Papillon & En voiture Simone. 

Pour retrouver mes dernières lectures Coup de coeur , vous pouvez cliquer sur le titre pour accéder directement à la page 

 

Rendez-vous-avec-la-magie-des-mots-pour-une-agréable-lecture-avec-Swanee-Rose-Le-Blog

Vous aimerez peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *