En voiture Simone d’Aurélie Valognes

En-voiture-Simone Aurélie Valognes

Avec En voiture Simone, Aurélie Valognes nous fait partager le plaisir d’une histoire de famille avec ses vies de couples dans une ambiance bon enfant. 

En voiture Simone d’Aurélie Valognes

En voiture Simone  d’Aurélie Valognes, c’est avant tout les relations entre générations au sein de la famille Le Guennec. Les Le Guennec, c’est le socle des parents, Martine et Jacques, la pétillante grand-mère, Antoinette, et surtout les adorables belles-filles : Stéphanie, Laura et Jeanne. Je rappelle que le bouquin est paru initialement sous le titre « Nos adorables belle-filles ». Tout est dans le titre.

Des relations souvent enflammées par le franc-parler du père décrivent une vie de famille comme on en connaît toutes un jour ou l’autre. Difficile de ménager tous les egos lors des rencontres familiales. Le réveillon de Noël, les vacances dans la maison de famille sont un régal. Les ambiances sont tellement réalistes que l’on sent derrière un vécu plein de tendresse.

En voiture Simone ou le mode d’emploi pour pièces rapportées

On ne choisit pas sa famille, mais on ne choisit pas non plus sa belle-famille. Juste son amoureux.

Si vous êtes aussi une pièce rapportée, vous allez sûrement reconnaître des situations cocasses et des propos parfois sarcastiques.

Chacune des belle-filles a son caractère, ses attentes et sa place à faire au sein de la famille de Jacques et Martine. Les échanges avec un Jacques un peu rigide sont irrésistibles. Les cadeaux de Noël à message sont croustillants.

Se faire une place dans le respect des autres et la préservation de sa personnalité demande tact et diplomatie. Parfois, l’impatience vient bousculer le mode d’emploi du Bien-Vivre dans sa belle-famille.

Ce qui m’a inspiré dans En voiture Simone d’Aurélie Valognes

La plume toute en sensibilité d’Aurélie Valognes nous libre un roman Feel Good pétillant & familial.

Dès les premières pages, j’ai pensé à la famille Verneuil du film  » Qu’est ce que j’ai au bon Dieu ?  » dans la scène du réveillon de Noël. De rapports houleux, de fâcheries en réconciliation, au final, c’est une ode aux liens familiaux plus forts que tout face à l’adversité.

Ensuite, il y a des tranches de vie appétissantes. Les vacances en Bretagne dans la maison de famille, des corvées de repas organisées comme dans un camp de vacances, un chien perdu adopté qui ne fait pas l’unanimité …

En fil rouge, la remise en question de la vie conjugale de Jacques et Martine après 40 ans de vie commune est parfois déstabilisante.

Comme toujours avec Aurélie Valognes, on retrouve des titres de chapitre qui fleurent le bon sens populaire des dictons imagés de la langue française :

A chaque pot son couvercle

C’est dans vieux pots qu’on fait les meilleures confitures

Est ce que je te demande si ta grand-mère fait du vélo ?

Au final, c’est un récit joyeux. Malgré les péripéties des derniers chapitres, la famille se révèle plus soudée qu’il n’y paraît. Un vrai plaisir que ce roman divertissant d’Aurélie Valognes qui aurait pû s’intituler « Faut pas pousser le bouchon ».

A quelques jours de la sortie du nouveau roman d’Aurélie Valognes, La cerise sur le gâteau, faites vous plaisir avec cette lecture tellement vivifiante et et plein d’optimisme 🙂

Pour retrouver mes autres Coup de coeur d’Aurélie Valognes, vous pouvez cliquer sur le titre pour accéder directement à la page.

Au petit bonheur la chance d’Aurélie Valognes

Mémé dans les orties

 

Rendez-vous-avec-la-magie-des-mots-pour-une-agréable-lecture-avec-Swanee-Rose-Le-Blog

Vous aimerez peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *