Toutes ces grandes questions sans réponse de Douglas Kennedy

Toutes ces grandes questions sans réponse de Douglas Kennedy

Toutes ces grandes questions sans réponse de Douglas Kennedy nous livre sa vision empirique sur des sujets existentiels tels que l’amour, la culpabilité, le bonheur… Pourquoi j’ai aimé cette lecture.

Toutes ces grandes questions sans réponse de Douglas Kennedy

Sortant du registre habituel de l’auteur, ce livre propose une série de questions sur des thèmes très existentiels tels que la culpabilité, le bonheur, le pardon, la mort, l’amour… L’analyse empirique livrée par Douglas Kennedy est l’occasion de nous révéler sa vision de la vie en général.

L’auteur se dévoile pour mieux illustrer son propos. Il illustre également son récit avec les expériences de ses amis.

La vie doit être vécue en regardant vers l’avenir mais ne peut être comprise qu’en se retournant vers le passé.

La foi abordée est de manière très personnelle avec une référence à un autre de ses livres sur la religion dans le Sud profond des Etats-Unis, Au pays de Dieu.

Selon Douglas Kennedy, tout est question interprétation avec comme objectif majeur de s’entendre avec soi-même, d’apprendre à s’aimer. Il évoque aussi le besoin de l’homme de « réécrire » parfois des morceaux de son histoire pour mieux affronter l’adversité.

Réécrire un scénario pour rendre l’histoire plus supportable pour se convaincre qu’on  raison. Il n’y a pas de vérité, il n’y a que deux ou plusieurs versions d’une même histoire

La lecture est très souple et agréable. Le livre se lit comme un roman, celui de la vie de Douglas Kennedy.

Douglas Kennedy se livre avec simplicité et bienveillance

S’appuyant sur sa propre existence, il dévoile des pans de son enfance de son adolescence et petit à petit nous explique comment il s’est construit entre une mère sans amour et un père prisonnier de son éducation. Je pense que ce livre est aussi une forme d’exutoire dans la révélation de ses rapports verbalement très violents avec ses parents.

Cet essai est aussi une agréable découverte sur la vie du romancier dans son travail d’écriture. Douglas Kennedy dévoile des bribes de vie dans un style très simple, sans chichi. The boy next door, c’est lui.

Ces réflexions de Douglas Kennedy sur les grands questionnements de la vie m’a donné envie de relire certains de ses livres. Et puis d’attaquer aussi La symphonie du bonheur que j’ai toujours laissé en suspens.

Aimez-vous l’univers de Douglas Kennedy ?

 

Rendez-vous-avec-la-magie-des-mots-pour-une-agréable-lecture-avec-Swanee-Rose-Le-Blog

Vous aimerez peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.