La neuvième heure d’Alice McDermott

La-neuvième-heure-Alice-McDermott

La neuvième heure d’Alice McDermott, c’est plonger dans un New-York d’une époque révolue… Le quotidien des petites soeurs des pauvres restitue avec sensibilité et réalisme la condition humaine dans le Brooklyn du début du XXème siècle. Pourquoi j’ai aimé cette lecture.

La neuvième heure d’Alice McDermott

C’est avec son dernier livre que je fais connaissance avec le style d’Alice McDermott. La sensibilité et la simplicité de l’écriture m’ont emballée.

Une femme qui raconte des femmes… En l’occurrence, une des très nombreuses communautés religieuses actives dans le New-York des quartiers pauvres : les Petites Soeurs Soignantes des Pauvres Malades.

la-neuvième-heure-Alice-Mc-Dermott

A travers le récit d’une orpheline de Brooklyn, c’est toute la vie d’une communauté irlandaise à Brooklyn vers 1900 qui se révèle sous la plume d’Alice McDermott

Jim, 32 ans, met fin à ses jours. C’est le destin de Sally, sa fille à naître, qui bascule à ce moment-là. Avec le  soutien infaillible des soeurs, Annie, sa mère, trouve écoute et assistance auprès de cette communauté au service des plus démunis.

Les heures passées dans la blanchisserie du couvent où sa mère a trouvé un travail sont pour la jeune Sally une formidable école de la vie.

Sous les voiles aujourd’hui disparus

Des personnalités très fortes se révèlent sous les voiles familiers incontournables dans ce coin de New-York. Saint-Sauveur, soeur Lucy, soeur Jeanne, et tant d’autres sont autant de personnages dévoués et efficaces. Elles maintenaient avec discrétion et humilité du lien social dans les quartiers défavorisées à la précarité omni-présente.

Rudesse et douceur se mélangent en permanence. La condition des femmes était bien fragile. La précarité représentait une menace Prodiguer des soins aux corps malades et aux âmes perdues nous rappellent que les temps changent.

La lecture est agréable. J’ai vraiment aimé l’univers décrit par Alice McDermott, tellement que mon prochain livre c’est La visite à Brooklyn.

Mon été lecture sera McDermott, sûr.

Si vous aimez aussi les livres et la lecture, sachez que c’est le vendredi que je poste un billet Passion Lecture pour partager mes coups de cœur. Je ne fais pas un résumé du bouquin. Je vous dis juste ce que j’ai aimé retrouver dans sa lecture. A vous de découvrir les détails de l’histoire ou du récit.

Vous savez que vous pouvez retrouvez mes Passion Lecture ici 🙂

 

Rendez-vous-avec-la-magie-des-mots-pour-une-agréable-lecture-avec-Swanee-Rose-Le-Blog

Vous aimerez peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.