Pourquoi j’aime le mois de juin

Juin, pour les petits c’est la fin de l’année (scolaire). Pour nous les grands, c’est le temps de faire un bilan à mi-année pour mieux profiter de l’été.

Pourquoi j’aime le mois de juin

juin-sous-la-tonnelle

En juin, l’année a déjà abattu quelques cartes. C’est l’occasion de se retourner pour voir ce qu’on a fait depuis janvier. 

La feuille blanche de juin

Ce que je fais, je prends une feuille blanche. Je trace deux colonnes. 

A gauche, je note ce que j’ai fait depuis janvier. Des travaux dans la maison, des réparations, des week-ends, des voyages, des apprentissages, des dossiers à régler, des projets à mettre en route, des recettes testées, des rendez-vous médicaux, des choix à arbitrer…

Bref, au début, je n’ai pas trop d’inspiration. Puis, en y réfléchissant un peu mieux, ma liste s’allonge très vite. Tout noter est important. Même des détails ou des actions qui n’ont forcément pas tous le même degré de conséquence.

Ce qui est important, c’est se rendre compte que, finalement, pas mal de trucs ont été gérés. Ça motive pour remplir la colonne de droite.

Dans la colonne de droite, je note tout ce qui est resté un peu de côté et surtout, tout ce que j’ai envie de faire, de découvrir, de tester, d’apprendre, d’organiser, d’aménager.

Une fois terminé ce petit bilan, il est temps de faire place à l’été.

C’est le moment de plonger dans l’été !

la-Corse-vue-du-ferry

Juin ou l’été retrouvé

Le solstice le dit haut et fort : c’est l’été.

Ce que j’aime en juin, c’est cette faculté à relâcher petit à petit. On laisse de côté le vestiaire fonctionnel et les mondanités. Tout devient plus décontracté. C’est l’effet Barbecue comme je dis souvent.

summertime sur Swanee Rose Le Blog

Par dessus-tout, je crois que la façon dont on a vécu ses étés d’enfant influence l’état d’esprit dans lequel on aborde ses 3 mois de soleil et de chaleur. On met de côté ce qui tracasse, ce qui inquiète. On s’abandonne plus facilement au farniente. Le rythme de la vie ralentit. On est plus attentif aux autres. On se laisse aller plus volontiers à l’émerveillement. Ce lâcher-prise est indispensable pour mieux récupérer et viser l’essentiel.

juin-à-l'ombre

Nous sommes les artisans de notre été. A nous de le rendre léger et bienveillant !!

Signature-Swanee-Rose-Fleurs

Pour rester en contact en mode Dolce Vita

Abonnez-vous à mon compte Instagram 

Abonnez-vous à la page Facebook Swanee Rose Le Blog

Aimez ma page Facebook perso

Suivez-moi sur mon compte Twitter

Abonnez-vous à mes tableaux sur Pinterest

Vous aimerez peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.