Les bienfaits d’une journée Off pour déconnecter

Journée-Off

A l’occasion d’un congé de quelques jours en mai, je me suis réservée une journée Off comme je les aime. Journée Off : c’est quoi le programme !

Les bienfaits d’une journée Off pour déconnecter

C’est quoi, une journée Off ?

Pour commencer, je vous donne ma définition d’une journée Off (JO pour faire court). Une JO c’est une journée tiroir où je me coupe des circuits environnants. On pourrait l’appeler ma journée Cut Down.

Pas de voiture, pas de coups de fil à passer, pas de contrainte extérieure. No make-up, tenue total relax. C’est mettre un peu de distance entre moi et l’agitation du monde. Je ne suis là pour personne. Tranquille.

Tout ce que je fais est pour moi. Ce n’est pas du tout une démarche égoïste mais je dirais plutôt solitaire. Et puis le lendemain, croyez-moi on se sent plus disponible pour les autres.

Entendons-nous bien. Une JO ce n’est pas une journée à ne rien faire. Bien au contraire. Je fais des tonnes de choses. Je règle des instances (vous savez ces petits trucs qui traînent depuis des semaines, pas très importants mais qu’on n’a aucune motivation à faire). Je me débarrasse de tous ces petits cailloux dans la chaussure. Je m’allège et ça fait un bien fou.

Ces petits détails qui remplissent une journée Off

Bien sûr, il y a de la paperasse à traiter, scanner, classer. Mais, en JO, cette fois-ci j’en profite pour :

  • trier des armoires et placards en attente depuis trop longtemps,
  • (re)mettre en place une organisation de recyclage pour les prochains mois,
  • préparer des confitures (framboises/fruits rouges),
  • lister des nouvelles recettes à tester pour cet été,
  • me détendre avec plusieurs longues pauses lecture (L’arbre monde) pendant la journée,
  • manger quand j’ai faim … ou pas,
  • réparer une poignée de porte et accrocher un cadre qui vivait au sol depuis son achat,
  • ré-écouter des vieux morceaux de musique (Buona Vista Social Club, Country Folk ou Abba – super motivant Abba !),
  • nettoyer un coin de jardin où je ne passe pas très souvent,
  • lessiver les portes de la maison,
  • faire une micro-sieste,
  • trier des photos pour un prochain album,
  • ne pas parler,
  • me coucher tôt.

La liste peut varier d’une JO à l’autre. Elle s’adapte selon la saison aussi.. Mais ce sont toujours des choses simples qui permettent de m’aligner sur ce que je ressens le besoin de faire.

Vous l’avez compris, ce n’est pas du farniente. A la fin de la journée, je suis bien vidée. Fatiguée (un peu) mais surtout la tête nettoyée (beaucoup). Un peu comme si mettre de l’ordre autour de moi dans le silence aidait à me désencombrer la tête.

Jour

Ça va, tu t’es bien reposée ?

Les journées Off, je ne sais pas pour vous, mais pour moi elles se comptent sur les doigts d’une main. Alors, quand elle se présente, j’en profite au maximum.

Le plus drôle, c’est quand on me demande : « Ça va, tu t’es bien reposée hier ? ». Pour la simplicité de l’échange, je réponds simplement : « C’était super! ». C’est vrai que c’était tellement super que j’attends de pouvoir programmer ma prochaine JO.

Au final, j’ai d’autant plus apprécié les bienfaits de cette journée Off qu’elle s’est mise en place au dernier moment. Mais je crois qu’elle était quand même bien attendue dans un coin de ma tête.

Le lendemain matin, ma première pensée est une expression de gratitude à l’égard de cette journée parenthèse bien remplie mais énergisante.

Alors, à quoi ressemble votre journée Off idéale ?

Signature-Swanee-Rose-Fleurs

Vous aimerez peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.