Grizzly de James Oliver Curwood aux Editions Gallmeister
Lecture,  Mes coups de coeur

Grizzly de James Oliver Curwood

Roman d’aventure, Grizzly de James Oliver Curwood est un morceau d’anthologie de Nature Writing.  A la manière d’un conte, l’auteur partage l’expérience qui a transformé sa vie.

Avec cette histoire d’amitié improbable entre un grizzly et un ourson orphelin, le romancier américain nous accroche pour démontrer que préserver la nature sauvage au lieu de chercher à l’apprivoiser à tout prix est le plus beau des respects. Un enchantement !

Grizzly de James Oliver Curwood

Ecrit en 1916, Grizzly de James Oliver Curwood a inspiré le film de Jean-Jacques Annaud “L’Ours” (1988). L’histoire se déroule au début du XXème siècle dans les Rocheuses canadiennes. Deux amis chasseurs, Jim et Bruce,  partent à la recherche de Thor, le plus gigantesque des grizzlys. Sur les traces de  l’animal, ils capturent Muskwa, l’ourson orphelin que Thor a pris sous sa protection. La traque est sans pitié (des 2 côtés) dans des paysages divinement décrits. Alors que Jim se retrouve dans un face à face crucial avec le grizzly, ce dernier lui laisse la vie sauve. Ce geste va servir de déclencheur. Il va amener Jim à réfléchir sur la nécessité de préserver un monde sauvage régi par ses lois qui ne sont pas celles de l’homme.

Je vous laisse découvrir la fin qui arrive bien trop vite tellement cette virée animalière dans les Rocky Mountains est vivifiante et porteuse d’espérance.

Protéger et laisser vivre

James Oliver Curwood nous livre un récit d’aventure sauvage en hommage au roi des ours. Le titre anglais du livre est d’ailleurs The Grizzly King. Il est vrai que la description du géant Thor et de son mode de vie le situe bien comme le roi de son territoire entre monts et vallées. Les ours bruns sont également présents mais, incontestablement, le grizzly règne en maître.

Ce qu’il y a de plus passionnant dans la chasse, ce n’est pas de tuer mais de laisser vivre.
James Oliver Curwood

Ce que j'ai aimé dans Grizzly

Partir en quête de nourriture selon ses besoins et les saisons, défendre son territoire ou sa nourriture, soigner ses plaies, accepter la compagnie d’un ourson  … la vie de Thor est incroyablement riche d’enseignements.

Dans un registre plus insouciant, les aventures des oursons (en fait, il y en a 2 au destin bien différent) découvrant la vie sont attendrissantes.

Ensuite, j’ai aimé la description de ce coin des montagnes Rocheuses à l’état sauvage il y a plus de 100 ans. Quant l’auteur nous fait sillonner et aussi escalader le royaume de Thor, on a l’impression d’être un visiteur privilégié. Cette sensation de fouler un territoire réservé aux seuls animaux invite à vouloir préserver cette intimité entre l’animal et son milieu naturel. 

Au final, j’ai littéralement dévoré ce récit tant l’urgente nécessité de protéger la vie à l’état  sauvage défendue par James Oliver Curwood dans Grizzly  est toujours d’actualité. 

Vous aimez aussi les livres et la lecture ?

Sachez que c’est le vendredi que je poste un billet Passion Lecture pour partager mes coups de cœur. Je ne fais pas un résumé du bouquin. Je vous dis juste ce que j’ai aimé retrouver dans sa lecture. 

A vous de découvrir les détails de l’histoire ou du récit.

Vous savez que vous pouvez retrouvez mes Passion Lecture ici 🙂

Rendez-vous-avec-la-magie-des-mots-pour-une-agréable-lecture-avec-Swanee-Rose-Le-Blog 

Instagram

Retrouvez mes coups de coeur sur @swaneerose

Pinterest

Abonnez-vous à mes tableaux

Twitter

Suivez-moi sur @swanee_rose

Facebook

Abonnez-vous à la page Swanee Rose Le Blog

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.