J'ai dû rêver trop fort de Michel Bussi
Lecture,  Mes coups de coeur

J’ai dû rêver trop fort de Michel Bussi

Avec J’ai dû rêver trop fort, Michel Bussi fait exploser l’illusion de la vie parfaite de Nathalie en semant des retours sur le passé improbables dans son quotidien verrouillé depuis 20 ans. Et pourtant, la vérité dramatiquement cachée va rebattre les cartes de la vie des personnages de l’intrigue jusqu’au vertige. Let it be …

J’ai dû rêver trop fort de Michel Bussi

Nathy, hôtesse de l’air, 53 ans, mariée à Olivier, 2 filles, Laura et Margot, vit une impression de déjà vu à l’occasion d’un déplacement long courrier enchaînant Montréal-Los Angeles-Jakarta. Pas à pas, le roman de Michel Bussi nous entraîne dans l’histoire d’amour éphémère, 20 ans plus tôt, entre son héroïne et un musicien surdoué, Ylian, rencontré à l’occasion d’une escale à Montréal. Surtout, une série de coïncidences incroyables installe une douce paranoïa dans la vie de Nathalie aspirée malgré elle dans un flash-back détonnant sur les mêmes lieux, avec les mêmes personnes, les mêmes symboles, les mêmes mots, les mêmes airs … . Effectivement de quoi mettre en doute sa raison !

J'ai dû rêver trop fort de Michel Bussi
J'ai dû rêver trop fort de Michel Bussi

Quand passé et présent s’en mêlent

Un roman d’amour et un vrai thriller s’emmêlent dans ce roman pour un suspense addictif de folie. Les années passent, les souvenirs restent, s’animent et réinventent le présent. Michel Bussi est vraiment un virtuose du roman à suspense.

Tout d’abord, chaque escale de Nathy est sujet à un nouveau chapitre avec toujours des aller-retours entre 2019 et 1999. Ce roman miroir nous fait voyager dans le temps mais aussi dans l’espace. C’est ainsi qu’une belle ballade à Montréal jusqu’au Lac aux Castors, un crochet par San Diego via Los Angeles, un week-end en Barcelone au pied des Ramblas sans oublier Jakarta balayée par un tsunami invitent à l’évasion.  

J'ai dû rêver trop fort de Michel Bussi

Tout pour la musique 

Avec un titre extrait de Vertige de l’amour d’Alain Baschung, ce récit passionnément accrocheur se termine dans une apothéose éblouissante dans la communion partagée par la planète entière sur quelques notes de musique libératrices car à l’origine de toute la tragédie.

Finalement, rebondissements, tentatives d’assassinat , trahison et à la clé une promesse tenue, source de toutes les dérives, Michel Bussi nous tient en haleine jusqu’au point final. C’est étourdissant ! Laissez vous submerger ! Ne vous fiez pas aux incohérences, tout finit par s’expliquer. A découvrir sans attendre. Mon prochain Michel Bussi est sur la liste à lire : Rien ne t’efface … Encore un titre de chanson …

Pour me faciliter la lecture de cette écriture entre 2 époques, j’utilise toujours ma technique du « saut de chapitre » à savoir que je préfère lire les chapitres d’une même période en suivant puis je reviens en arrière pour lire les chapitres liés à l’autre période.

Vous aimez aussi les livres et la lecture ?

Sachez que c’est le vendredi que je poste un billet Passion Lecture pour partager mes coups de cœur. Je ne fais pas un résumé du bouquin. Je vous dis juste ce que j’ai aimé retrouver dans sa lecture. 

A vous de découvrir les détails de l’histoire ou du récit.

Vous savez que vous pouvez retrouvez mes Passion Lecture ici 🙂

Rendez-vous-avec-la-magie-des-mots-pour-une-agréable-lecture-avec-Swanee-Rose-Le-Blog 

Instagram

Retrouvez mes coups de coeur sur @swaneerose

Pinterest

Abonnez-vous à mes tableaux

Twitter

Suivez-moi sur @swanee_rose

Facebook

Abonnez-vous à la page Swanee Rose Le Blog

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.