Ecouter le silence de la ville

Les rumeurs de la ville se sont tues.  Il a suffi d’un bouleversement imposé à notre quotidien pour faire taire le brouhaha citadin. Et si on écoutait le silence de la ville?

Ecouter le silence de la ville

Exit le vrombissement de la circulation, le vibrato des moteurs emballés, les claquements de portières, les  alarmes des klaxons énervés.

Un silence urbain aspire notre inquiétude confinée. Dans un monde devenu de plus en plus bruyant, paradoxalement, les sons avaient perdu leur sens.

Un silence assourdissant 

Passez quelques heures dehors et tendez l’oreille. Un silence assourdissant envahit notre espace mais… en tendant l’oreille, un murmure poétique prend très vite le relais. Comment avions-nous oublié cette douce mélopée ?

Le bruit compact de la ville avait aspiré tous ces sons pourtant familiers mais indissociés du vacarme permanent :

  • les concerts incessants des oiseaux rassurés,
  • le claquement de volets mal accrochés,
  • le froissement des jeunes feuilles bousculées par le vent,
  • le souffle tiède des branches ondulantes,
  • le chuchotement des insectes bourdonnants,
  • le vibrato des tondeuses à gazon,
  • le crépitement de l’averse sur le gravier.

Le chant du coq

Sortie très tôt hier matin pour cueillir les premières lueurs de l’aube, justement pour profiter de l’orchestre niché dans les arbres, un son longtemps associé au meuglement des vaches et au tintement des cloches est sorti de je-ne-sais-quel-poulailler urbain. A plusieurs reprises, un tonitruant cocorico a résonné.

Limpide et surréaliste, le chant du coq reprenait ses droits en ville le temps du confinement. Plus vraie  que jamais la phrase de Giuseppe Tomasi di Lampedusa dans Le Guépard 

Il faut que tout change pour que rien ne change.

Prenez bien soin de vous et de vos proches #restezchezsoi

Signature-Swanee-Rose-Fleurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.