Ces odeurs qui nous parlent d’automne

Tapis de feuilles de chêne

On a tous en mémoire des odeurs qui nous parlent d’automne. Ces parfums propres à notre histoire, parfois oubliés, condensent des souvenirs d’automne chargés d’émotions positives.  Essayez de fermer les yeux en inspirant profondément, ils ont vous revenir avec le sourire aux lèvres.

Ces odeurs qui nous parlent d’automne

Cappuccino d'automne
Photo Unsplash – Alisa Anton

Champignons dans les sous-bois

Avec la rentrée de septembre, le retour de la routine s’accompagne  de souvenirs d’autres automnes. Parfois, il suffit d’un détail pour remonter pas mal loin dans le temps. Et ce souvenir est souvent rattaché à une odeur émotionnellement forte et agréablement rassurante.

Comme un fil d’Ariane qui nous aurait guidés avec bienveillance à différentes périodes de notre vie, ces odeurs sont un concentré de bonheur. Je vous invite à les évoquer un peu chaque jour pour revivre la magie de ces instants.

 

Petit gâteau du dimanche
Photo Unsplash – Elireza Atemadi
Photo Unsplash – Anete Lusina

Odeurs d’automne en flacon souvenir

En repensant à ces odeurs familières qui me rappellent l’automne, je me suis vite aperçue de plusieurs  choses.

Les odeurs rattachées à de jolis souvenirs sont très souvent sucrées. Ensuite, elles évoquent la douceur du cocon familial.

Enfin,  des senteurs moelleuses pleines de bons moments puisent leurs racines dans la nature, la forêt et les vergers.

Il y a sûrement quelques odeurs moins agréables liées à l’automne mais ma mémoire les a effacées … 

Le souvenir de mes odeurs d’automne

Je vous les livre dans le désordre.

Le grenier à pommes de mon grand-père

Au-dessus de la grande cuisine, un grenier de bois servait à stocker la récolte de pommes en attendant d’être vendues. Posées à plat sur des clayettes et parfois en tas au début de la récolte, elles imprégnaient les murs de cette chaude odeur âcre & sucrée qui restait empreinte dans le bois même une fois le grenier vidé…

Le sucre vanillé sur les beignets vendus lors la foire d’automne aujourd’hui disparue

Fin septembre, une ballade à la foire d’automne en plein air se terminait par la dégustation d’un beignet chaud bien gras et bien sucré mais tellement appétissant surtout que son odeur s’était frayée un chemin dans toutes les allées et nous hantait tout l’après-midi.

Les fournitures scolaires

Pour moi, c’est notamment celle, un peu chimique, du rouleau de plastique que l’on déroule pour recouvrir les livres de classe. Une promesse de belles choses à apprendre dans ces livres attendus.

Le cappuccino moussu

Absente des goûters d’été, la mousse du cappuccino réapparaissait à l’automne comme un enchantement d’enfance qui ne finirait jamais.

Le raisin en décomposition dans les cuves au moment des vendanges

Ces vendanges, c’étaient celles destinées à produire du vin de table pour la famille. Donc, une organisation très modeste mais une odeur déjà enivrante près de la cuve où nous (les enfants) cherchions l’ivresse des interdits… En fin de journée, au moment du grand repas avec amis et voisins, l’odeur avait envahi tout le chai.

Odeur de sous-bois un peu fétide lors de la cueillette des champignons

En marchant en forêt dans les sous-bois, mes pas soulevaient une odeur d’humus, de feuilles en décomposition à la fois rugueuse et rassurante. Cela faisait partie du rituel de la cueillette des champignons. Vous savez ces champignons si bons dont on ne doit pas dire le nom comme Voldemort dans HP et encore moins combien on en a trouvés ni où, enfin les cèpes quoi !

Le petit gâteau du dimanche

Chaque dimanche, après la messe, en attendant notre tour parfois jusque sur le trottoir, à la pâtisserie, le choix du petit gâteau personnel se préparait mentalement en inspirant délicatement les parfums qui s’échappaient de la boutique. Un plaisir renouvelé pendant de nombreuses années entre éclair, mille-feuille et tarte aux fraises… 

La naphtaline captive tout un été dans les écharpes et les bonnets

Cette odeur chimique entraînait d’abord une grimace puis un soupir de réconfort. Les habitudes, ça rassure.

Pommes d'automne
Photo Unsplash – Joanna Nix

Chaque âge a ses souvenirs. Chaque souvenir a une odeur.

C’est fou comme les odeurs peuvent nous transporter d’un coup dans nos souvenirs les plus familiers.

Notre mémoire olfactive c’est notre grenier à odeur. Et on a tous un grenier à odeurs endormi quelque part. Quel est le vôtre ?

 

Photo  à la Une Unsplash – Annie Spratt

 

Signature-Swanee-Rose-Fleurs

Vous aimerez peut-être

4 commentaires

    1. Bonjour Isalès et merci vraiment pour ton commentaire et aussi pour le partage 🙂 Trop gentil. Tu le dis très justement : la vie est un voyage et nos souvenirs sont nos bagages. Notre échange sur le grenier à pommes de nos enfances m’a pas mal inspirée. Et maintenant, place au présent !! Je te souhaite un très bel & doux automne 🍂🍂🍂 et la 🗝 pour les jolis souvenirs de demain … xoxo

  1. Hello Swanee, j’ai beaucoup aimé ton article et comment tu l’as écrit. On sent que l’automne est plein de souvenirs pour toi et ça fait plaisir de te lire. On se replonge dans les souvenirs d’antan. Bonne continuation à toi.

    1. Bonjour Audrey, merci beaucoup d’avoir lu ce billet & surtout pour ton commentaire tellement sympa. Oui, l’automne ce sont de très beaux souvenirs plein de douceur mais surtout j’espère que les tiens sont revenus avec plaisir. Ravie que tu ais aimé l’article 🙂 Très bel automne à toi xoxo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *