L’irrésistible histoire du Café Myrtille de Mary Simses

L’irrésistible histoire du Café Myrtille, premier récit de Mary Simses, est savoureux comme une tournée de muffins bien moelleux à l’heure du tea time. Pourquoi j’ai aimé cette lecture.

L’irrésistible histoire du Café Myrtille de Mary Simses

En ce moment, le sucré dans le titre des bouquins me va bien Aussi, à la vue de la jolie calligraphie Café Myrtile, je me suis dit pourquoi pas.

Attention, je ne me laisse pas si facilement influencer mais, en lisant la 4éme de couverture, le Maine annoncé comme toile de fond de ce récit m’a définitivement convaincue.

L'irrésistible histoire du Café Myrtille était calé dans ma PAL.

L'irrésistible histoire du Café Myrtille de Mary Simses

Installée le temps d’un weekend à l’hôtel Victory, dans une  charmant petit port du Maine, Beacon, Ellen Brandford a l’intention de mener à bien la mission qu’elle s’est fixée pour honorer la mémoire de sa grand-mère récemment décédée.

L’objectif est simple :  remettre une lettre de regrets  à Chett Cummings, l’amoureux de jeunesse de sa grand -mère.

Les clichés classiques de la jeune avocate qui redécouvre la simplicité de la vie rurale versus le chaos non-stop d’ une vie trépidante à New York  sont de rigueur mais délicatement déclinés. Et puis, la vie simple et le rythme des journées plaident agréablement en faveur de la petite ville.

L’imprévisible se cache dans les souvenirs

Bien évidemment les choses ne se passent pas aussi simplement et rapidement que prévu. 

Les recherches d’Ellen la plongent très vite à la découverte du passé méconnu de sa grand-mère. Elles vont également provoquer une remise en question de l’avenir tout tracé et socialement idéalisé qui s’ouvrait devant elle. La rencontre avec Roy Cummings (un peu tirée par les cheveux – Aïe !!) sert de déclencheur à un enchaînement de rebondissements.

 

Le reste à vous de lire pour découvrir au fil des pages pourquoi ce “Café Myrtille “ dans le titre.

 

Avec un titre aussi gourmand, vous pouvez imaginer les délicieuses descriptions de douceurs sucrées. L’auteur parsème ses beignets au cidre en pointillés bien dosés au fil des pages.

Beaucoup de délicatesse dans le personnage de Roy Cummings, un pinceau de peintre pour nous décrire les côtes du Maine, la convivialité et la proximité dans la vie des petites villes. La magie provinciale de la ville de Beacon opère très vite : un petit de Nouvelle-Angleterre qu’on aimerait bien découvrir.

Dès les premières pages, Mary Simses nous embarque avec Ellen  à la poursuite du passé de sa grand-mère et de son futur à elle. A la lecture du mot FIN, j’ai vraiment envie de découvrir cette région et de prolonger la lecture.

Peut-être une suite à l’irrésistible Histoire du café myrtille ? J’aimerais bien 🙂

L'irrésistible histoire du Café Myrtille de Mary Simses

Vous aimez aussi les livres et la lecture ?

Sachez que c’est le vendredi que je poste un billet Passion Lecture pour partager mes coups de cœur. Je ne fais pas un résumé du bouquin. Je vous dis juste ce que j’ai aimé retrouver dans sa lecture. 

A vous de découvrir les détails de l’histoire ou du récit.

Vous savez que vous pouvez retrouvez mes Passion Lecture ici 🙂

 

Rendez-vous-avec-la-magie-des-mots-pour-une-agréable-lecture-avec-Swanee-Rose-Le-Blog

Vous aimerez peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.