Un petit bout de terre, un lopin potager ou encore quelques jardinières accrochées  au balcon : cultiver son jardin n’est pas question de surface. C’est un état d’esprit. C’est généralement l’occasion de mettre le nez dehors et de se ressourcer.

Se ressourcer au jardin : un état d’esprit avant tout

En y regardant de plus près, cultiver son jardin réunit toutes les conditions pour se ressourcer en peu de temps et à moindre frais.

Cultiver son jardin demande un peu de discipline. En retour, les bienfaits sont incroyables.

Cultiver son jardin est une excellent thérapie pour se ressourcer. Voici les 7 bonnes raisons associées aux vertus du jardinage.

Encourager le sens de l’effort

Il  faut souvent accepter des tâches ingrats comme la préparation du sol ou le nettoyage en morte saison. L’entretien des outils, sûr, ce n’est pas le plus créatif mais, comme je dis (très) souvent : pour faire du bon travail, i faut de bons outils…

Faire preuve de patience

Entre le semis (ou la plantation de jeunes pousses) et la récolte, il faut savoir apprivoiser le rythme des saisons.

Développer son attention

Surveiller la météo, la nature, l’arrosage … c’est une des exigences bienfaitrices de l’art du jardinage.

Adopter la régularité

Traiter, arroser, désherber, cueillir à temps sont des  petits gestes à reproduire régulièrement voire quotidiennement pour préserver les plantations. Tourner le dos laisse vite l’expression libre aux envahissant pissenlits et charmeurs liserons.

Stimuler la persévérance

Qui n’a pas perdu des pieds de tomates plantés trop tôt ou de jeunes salades déchiquetées par les limaces ? 

Face aux gelées, à la sécheresse, aux nuisibles, parfois à la tempête, il faut savoir rester humble devant la nature imprévisible. Il faut parfois  recommencer encore et encore pour s’assurer du résultat recherché.

Émoustiller sa curiosité

Découvrir de nouveaux arbustes dans une foire aux plantes est toujours un plaisir. Tenter de bouturer une immortelle ou du romarin pour la première fois est gratifiant. 

Partager avec d’autres passionnés nous projette dans de nouvelles expérimentations. Etre curieux, c’est laisser la porte ouverte aux apprentissages et accepter de ne pas tout savoir. 

Déployer le goût de l’observation

Chaque jour, à la belle saison, le jardin affiche un nouveau visage. Les jolies surprises attendent celle qui saura observer attentivement les moindres détails. Grâce à ces petits détails, votre petit coin de nature devient source d’émerveillements & de moments simplement magiques. Ouvrez les yeux !!

Le romarin

Et en plus, il sent bon !

La lavande

Pour mes traditionnels sachets d'été

Les penseés

Déposer les mauvaises ondes

Le temps passé à cultiver son jardin est un moment de déconnexion à l’air libre. C’est un espace de silence, de rêverie. On se concentre, on imagine la prochaine étape. Le rythme s’adapte tout naturellement. Le rapport au temps aussi est différent. 

Comme dans la vie, la règle est simple. Ne pas se laisser envahir par les mauvaises herbes c’est un peu comme ne pas se laisser asphyxier par les mauvaises ondes. 

Garder la place nette, c’est le cap à suivre pour mieux profiter de cet espace naturel et de son jardin secret.

 Je vous souhaite un bon dimanche au jardin. 

Un abbraccio

Signature-Swanee-Rose-Fleurs

Instagram

Retrouvez mes coups de coeur sur @swaneerose

Pinterest

Abonnez-vous à mes tableauX

Twitter

Suivez-moi sur @swanee_rose

Facebook

Abonnez-vous à la page Swanee Rose Le Blog

DIY d'automne qui pourraient t'intéresser